Acide Ascorbique

Vitamine C

 

 

La vitamine C est une vitamine hydrosoluble (soluble dans l'eau) intervenant dans divers mécanismes métaboliques (au sein du corps humain). Les vitamines sont des substances indispensables à la vie en très petites quantités, mais que l'organisme ne peut produire lui-même et provenant donc de l'extérieur (alimentation). La carence en acide ascorbique entraîne le scorbut.

 

Généralités 

 

De façon générale, une vitamine est une molécule organique renfermant une ou plusieurs substances (radicaux) indispensables à la synthèse d'une protéine appelée enzyme ou d'une hormone.
Une vitamine est une coenzyme (regroupement actif d'une enzyme).

 

Physiopathologie 

 

Appelée également avitaminose C, le scorbut est une carence en acide ascorbique c'est-à-dire en vitamine C.
Cette maladie aboutit à une synthèse insuffisante et défectueuse du collagène avec les symptômes que cela peut entraîner c'est-à-dire essentiellement une inflammation grave des gencives, des hémorragies diverses, des douleurs des articulations, une anémie et chez l'enfant des troubles de la formation des dents et du tissu osseux.

La vitamine C est soluble dans l'eau et fragile quand elle est soumise à une température élevée. Naturellement la vitamine C se trouve dans les feuilles et légumes verts et dans les fruits acides tels que le citron, l'orange, le pamplemousse etc.. Les tomates les poivrons et la pomme de terre sont des légumes riches en vitamine C. Le lait, quand il n'est pas pasteurisé, contient également une quantité importante vitamine C. C'est la cuisson qui diminue la quantité en vitamine C des aliments.
Dans l'organisme l'acide ascorbique est mis en réserve dans les glandes endocrines, le cerveau, le foie et la rate. Son élimination se fait par l'intermédiaire des urines quand il existe une surcharge.
Les besoins d'acide ascorbique pour un individu normal est de 50 mg pour l'homme et 60 mg pour la femme.
Le rôle de la vitamine C, qui est un facteur nécessaire au fonctionnement et à la gestion des cellules composant l'organisme, est de transporter l'hydrogène. Il s'agit d'un rôle particulièrement important en ce qui concerne la formation du collagène et donc de l'os, des dents et des vaisseaux. De ce fait la cicatrisation des tissus fait intervenir une quantité importante vitamine C.
Les carences en vitamine C s'observent chez les individus ne s'alimentant pas convenablement en légumes et en aliments frais.
Le scorbut du nourrisson est le résultat d'une alimentation par du lait pasteurisé, sec, condensé ou par utilisation de farines ne comportant pas de suppléments en vitamines C et en d'autres vitamines également.
Le scorbut de l'adulte apparaît essentiellement trois à six mois après une carence en vitamine C c'est-à-dire quand l'alimentation apporte moins de 10 mg par jour d'acide ascorbique. Ceci s'observe essentiellement chez les patients se nourrissant de produits de concerve (individu isolé, prison, etc).
Il existe une variété de scorbut appelé scorbut des célibataires qui apparaît chez des individus se nourrissant exclusivement de boîtes de conserve entre autres ou des plats de longue conservation.
Chez certains patients souffrant de diarrhée chronique et de sprue, il existe des carences en vitamine C à cause d'une diminution de l'absorption intestinale ce qui aggrave le déficit alimentaire.
Le scorbut de la grossesse et de l'allaitement est de survenue rare et lié à des déficits en vitamine C. Enfin, au cours de certaines maladies comme la maladie de Basedow, les maladies inflammatoires en général, les brûlures les interventions chirurgicales, il est possible de voir survenir un scorbut.

Si l'on observe le collagène au microscope il est possible de voir des altérations de celui-ci chez les patients souffrants de scorbut. Il s'agit de lésions caractéristiques liées au déficit de fonctionnement des fibroblastes (variété de globules blancs).

Les gencives apparaissent tuméfiées, d'une coloration rouge tirant sur le violet et saignant dès qu'on les touche. D'autre part elles sont particulièrement douloureuses. Les papilles situées entre les dents sont gonflées et quelquefois on remarque la chute des dents dans les cas les plus graves, ceci est aggravée par l'infection. Signalons que les lésions des gencives n'apparaissent pas chez les sujets n'ayant plus de dents.

Les hémorragies concernent la peau et se caractérise par l'apparition de pétéchies essentiellement aux endroits où la peau est traumatisée. On remarque parfois l'apparition également de purpura vasculaire qu'il est nécessaire de ne pas confondre avec un purpura sénile. L'examen met quelquefois évidence la présence d'ecchymoses, d'hématomes, voir d'hyperkératose folliculaire.

La palpation des muscles est particule en douloureuse, essentiellement les muscles du mollet et de la cuisse. Ceci est lié à la présence d'hémorragies à ce niveau.

L'examen met quelquefois en évidence des hémorragies en dessous du périoste c'est-à-dire de la couche qui recouvre l'os proprement dit et qui entraîne un décollement du périoste concernant le fémur et le radius. Le tissu osseux, quant à lui, n'est pas concerné par les hémorragies.

Les hémorragies touchent également les articulations (hémarthrose) qui entraînent l'apparition de douleurs essentiellement aux membres inférieurs et quelquefois une augmentation de volume des articulations.

Les examens biologiques montrent fréquemment une anémie. Il s'agit d'une anémie de type microcytaire (petits globules rouges). Le patient se plaint de fatigue et d'un manque d'appétit.

L'examen physique met en évidence des oedèmes des membres inférieurs.

Le scorbut est susceptible de se compliquer, essentiellement pour les formes graves c'est-à-dire celles qui ne sont pas traitées, d'une jaunisse, d'une hyperthermie (fièvre) et d'atteinte neurologique à type de convulsions et d'oedèmes.

Le scorbut de l'enfant est appelé maladie de Barlow ou de Möller-Barlow. Cette pathologie s'observe essentiellement chez l'enfant qui est nourri artificiellement. Il présente une anorexie c'est-à-dire une perte d'appétit, un arrêt de croissance, une fièvre et une irritabilité. Une des caractéristiques du scorbut infantile est la survenue d'hémorragies sous le périoste ce qui oblige l'enfant à s'immobiliser, se coucher sur le dos les cuisses étant à demi fléchies et en abduction. Pour les pédiatres il s'agit d'une pseudo paralysie.
Dès que l'on touche l'enfant celui-ci répond par des cris. Généralement la partie inférieure du fémur est augmentée de volume et très douloureuse à cause de l'hémorragie qui a lieu en dessous du périoste.

Les examens radiologiques montrent une diaphyse bordée d'un liseré opaque avec une séparation du reste de l'os. On parle de ligne blanche scorbutique.
La radio met également en évidence une ostéoporose et une bande opaque appelée bande opaque de Fraenkel qui est visible au niveau de l'union de la diaphyse du cartilage.

Chez l'enfant des hémorragies sont également présentes à type d'hémarthrose (présence de sang dans les articulations, entraînant une augmentation de celles-ci, en dessous du périoste. Les enfants présentent également des pétéchies et quelquefois des hématuries c'est-à-dire du sang dans les urines.

Les gencives sont également concernées, essentiellement au moment de la dentition et l'on constate des hémorragies autour des dents qui viennent de pousser.

Les analyses de sang montrent une anémie de type microcytaire comme chez l'adulte et ferriprive (carence en fer). L'anémie est quelquefois mégaloblastique c'est-à-dire qu'il s'agit de cellules se caractérisant par leur très grande taille et par la présence de chromatine (constituant du noyau) très fine.

Que ce soit chez l'adulte ou chez l'enfant, l'analyse de sang affiche un taux plasmatique d'acide ascorbique presque nul. Néanmoins ceci n'est pas spécifique. Le dosage de l'acide ascorbique dans les leucocytes est très important à effectuer car particulièrement fiable, en tout cas plus fiable que le dosage sanguin. Son dosage est normalement supérieur à 16 microgrammes pour 108 cellules.

Le test de saturation, appelé épreuve de Harris et Ray, quand les réserves en acide ascorbique sont épuisées l'intérieur de l'organisme doit être effectué. On remarque l'absence d'acide ascorbique dans les urines. Par la suite si on administre au patient 300 mg d'acide ascorbique par jour, pendant quatre à cinq jours, l'acide ascorbique est retrouvé de nouveau dans les urines.

Le scorbut ne doit pas être confondu avec certaines maladies :

  • Maladie hémorragique.
  • Arthrite.
  • Gingivites dues à une autre cause que le mode d'acide ascorbique.
  • Certaines maladies de peau.
  • Rachitisme.
  • Poliomyélite.
  • Rhumatisme articulaire aigu.
  • Anémie de l'enfant.

Le traitement du scorbut fait appel à l'administration d'acide ascorbique par voie buccale à raison de 100 mg trois à cinq fois par jour puis 100 mg par jour. Il est également intéressant de prescrire des jus d'agrume (orangé citron) associé à des feuilles de chou vert entre autres.
Chez le nourrisson le traitement fait appel à l'absorption d'acide ascorbique par voie buccale à raison de 50 mg trois à cinq fois par jour pendant un mois.
En cas d'intolérance gastrique ou quand le patient présente des troubles digestifs, il est nécessaire d'administrer la vitamine C sous la forme d'ascorbate de sodium sous forme intramusculaire ou intraveineuse à raison de 50 à 100 mg par jour.

À partir de la quatrième semaine et jusqu'à plusieurs mois au minimum trois, il est fortement conseillé d'absorber un jus d'orange par jour ou un jus de tomate ou l'équivalent soit 100 mg mg d'acide ascorbique pour l'adulte. Pour un enfant une cuillère à soupe de jus d'orange est suffisante soit 30 mg de vitamine C.

 

Examen médical 

 

L'éperon de Pelkan survient au cours du scorbut chez l'enfant. Il s'agit d'une saillie opaque, visible la radiographie, qui déborde de chaque côté de l'extrémité de la diaphyse (corps de l'os). Cet éperon délimite la collection sanguine qui est apparue sous le périoste. Le périoste est la membrane fibreuse entourant les os et joue un rôle important dans leur croissance leur vascularisation.

 

Traitement 

 

Rôle

  • L'acide ascorbique intervient dans :
  • La production de neurotransmetteurs (substances qui permettent la transmission de l'influx nerveux entre les cellules nerveuses).
  • Les réactions chimiques concernant le glucose (sucre) dans l'organismeLa fabrication des glucocorticostéroïdes (cortisone).
  • La fabrication du collagène (protéine participant au soutien des tissus).
  • Les réactions immunologiques (système de défense de l'organisme).
  • L'assimilation et la formation de l'acide folique (appelé également vitamine B9 ou folate).
  • Il s'agit d'une vitamine du groupe B intervenant dans la fabrication de l'ADN, dès qu'une cellule de l'organisme nécessite un renouvellement rapide (cellules du sang, de l'estomac, des intestins, de la bouche).
  • Le métabolisme (réaction chimique faisant intervenir différents constituants de l'organisme) de certains acides aminés (éléments constitutifs de base des protéines).
  • La neutralisation des radicaux libres. Il s'agit d'éléments présents dans certaines cellules, très toxiques et nécessitant des substances chargées de les neutraliser. Leur accumulation serait à l'origine du phénomène de vieillissement et peut-être de l'athérosclérose.
  • L'absorption du fer par le tube digestif.
  • L'acide ascorbique est rapidement détruite par la chaleur, la lumière, les substances alcalines (contraire d'acide).

Environ 1,5 g sont stockées dans l'organisme, et plus particulièrement au niveau des glandes surrénales (glandes situées au-dessus de chaque rein), l'intestin, la rétine, l'hypophyse (glande « chef d'orchestre » régulant l'ensemble de toutes les glandes de l'organisme). L'excédent d'acide ascorbique est éliminé par les urines.

 

Apports quotidiens conseillés 35 à 500 mg pour l'enfant 60 à 100 mg pour l'adolescent et l'adulte 120 à 150 mg pour les fumeurs.

 

Carence
Exceptionnelle dans les pays industrialisés, elle est responsable de :Atteinte de l'intégrité de la dentitionDouleurs dans les articulationsTroubles de la croissance des dents et des osMauvaise cicatrisationAsthénie (grande fatigue) OedèmeInfections fréquentesScorbut avec saignements des gencives, anémie, dégénérescence des muscles, dégénérescence des cartilages, perte de poids.

Dans les pays industrialisés, les carences en acide ascorbique sont dues à :Une malabsorption digestive (insuffisance de passage des nutriments provenant de la nourriture à travers la barrière intestinale)Une augmentation des besoins due à une élimination trop importante chez les personnes âgées, les alcooliques, les personnes soumises à une perfusion sans supplémentation c'est-à-dire sans ajout en acide ascorbique.

La subcarence (stade qui précède la carence) serait plus fréquente que la vraie carence et entraînerait le cancer, la cataracte et des maladies cardio-vasculaires (entre autres).

Hypervitaminose

  • L'excès d'acide ascorbique (10 fois les apports quotidiens recommandés pour un adulte) entraîne : Diarrhée.
  • Agitation et insomnies chez de très nombreuses personnes (mais pas toutes).
  • Troubles de la coagulation sanguine.
  • Perturbations du fonctionnement et de la fabrication de l'os, plus particulièrement des minéraux qu'il contient.
  • Elévation de l'acide urique, et parallèlement apparition de crises de goutteFormation de calculs rénaux.


Utilisation
thérapeutique de l'acide ascorbique

  • Carence.
  • Fatigue importante.
  • Problèmes au niveau des veines ou des capillaires (petits vaisseaux de la taille d'un cheveu).
  • Augmentation anormale de la concentration du sang en hémoglobine (pigment rouge du sang, transporteur de l'oxygène).

 

Contre-indications à l'utilisation de l'acide ascorbique:

  • Hémochromatose (accumulation de fer dans l'organisme).
  • Calculs rénaux (d'origine oxalique en particulier)Déficit en glucose 6 phosphate déshydrogénase.
  • Insuffisance rénale.