La dyspepsie (Troubles digestifs fonctionnels)

Les troubles digestifs fonctionnels : qu'est-ce que c'est ?

 

Les troubles digestifs de l’estomac (perte d’appétit, nausées, brûlures gastriques, éructations, ballonnements), qu’on nomme souvent dyspepsie, et les troubles digestifs de l’intestin (ballonnements, gaz intestinaux, etc...) sont des problèmes fréquents.

La dyspepsie, cette sensation de pesanteur, de « trop-plein » ou de ballonnement accompagné d’éructations, ou de douleur dans le haut du ventre qui survient pendant ou après les repas, se retrouve chez 25 % à 40 % des adultes1. Le reflux gastro-oesophagien incommode régulièrement 30 % de la population ! Quant aux gaz intestinaux émis sous forme de vents (pets), qu’on se rassure, ils se produisent chez pratiquement tout le monde, de 6 à 20 fois par jour.

 

Qu’est-ce que la digestion ?

 

La digestion est un processus biologique au cours duquel les aliments sont dégradés et transformés en nutriments.
La digestion commence dans la bouche, où les aliments sont broyés et mélangés à la salive, puis se poursuit dans l’estomac, qui sécrète des sucs digestifs acides et continue de broyer les aliments pendant quelques heures. À la sortie de l’estomac, les aliments prédigérés (appelés chyme) continuent à être dégradés dans l’intestin par les sucs digestifs provenant du pancréas et de la vésicule biliaire. Les nutriments sont absorbés dans l’intestin et circulent dans le sang pour être utilisés par l’organisme. Ce qui n’a pas été absorbé est transformé en matière fécale dans le côlon.

 

 Causes

 

Une mauvaise alimentation ou des excès alimentaires sont probablement la première cause d’inconfort digestif. Ainsi, chez certaines personnes, le fait de manger des aliments gras, sucrés ou épicés, de boire des boissons gazeuses, du café ou de l’alcool irrite le système digestif et provoque des douleurs. Un repas trop copieux peut causer la fameuse « crise de foie », ou indigestion.

 

Les troubles digestifs peuvent avoir des causes très variées :

  • La dyspepsie, une sensation de trop-plein, est souvent causée par l’ingestion d’aliments très gras qui ralentissent la digestion.
  • Les éructations à la suite d’un repas sont normales. Elles sont généralement causées par l’ingestion d’air
    - en mangeant ;
    - en buvant trop rapidement ou en buvant avec une paille ;
    - en mâchant des chewing-gums (= de la gomme) ;
    - par la consommation de boissons gazeuses libérant une grande quantité de gaz carbonique.
    Cependant, elles peuvent aussi être liées à un ulcère de l’estomac ou du duodénum, à un problème de gastrite ou d’oesophagite (inflammation de l’estomac ou de l’oesophage, respectivement).
    Ingérer une trop grande quantité d’air peut aussi causer le hoquet.
  • Les flatulences (gaz intestinaux), qui sortent sous la forme de vents (pets), sont aussi un phénomène normal. Les causes les plus courantes de gaz intestinaux sont :
    - l’ingestion d’air en mangeant ou en buvant. Si l’air n’est pas éructé, il suivra le même parcours que les aliments ;
    - le type d’aliments et de boissons. Certains aliments riches en hydrates de carbone (comme les crucifères, les pois secs, les féculents, les pommes, etc...) produisent plus de gaz que d’autres ;
    - la lenteur du transit intestinal qui permet aux aliments de fermenter dans l’intestin.
    Plus rarement, les gaz seront le symptôme d’une intolérance au lactose ou du syndrome de l’intestin irritable.
  • Les ballonnements peuvent être la conséquence de la constipation, être un effet secondaire de médicaments ou de suppléments nutritionnels. Ils sont généralement causés par la présence de gaz dans l’intestin. Très rarement, ils seront le symptôme d’une maladie plus sérieuse, comme une occlusion intestinale ou la maladie de Crohn.
  • Les brûlures d’estomac et les douleurs au sternum sont le principal symptôme du reflux gastro-oesophagien. Consulter notre fiche reflux gastro-oesophagien.
  • Les douleurs abdominales sont souvent causées par l’ulcère de l’estomac. Il s’agit d’une plaie présente sur la muqueuse de l’estomac ou du duodénum, qui entraîne des douleurs et des crampes à distance des repas. Consulter notre fiche ulcère de l’estomac et ulcère duodénal.

 

Autres causes fréquentes de troubles digestifs

  • Lorsque les symptômes surviennent brutalement et s’accompagnent d’un malaise général, la cause la plus probable est une infection gastro-intestinale ou une intoxication alimentaire. On parle alors de gastroentérite. Nausées, vomissements et diarrhée sont les symptômes les plus fréquents.
  • La plupart des médicaments, dont les antibiotiques, l’aspirine ou les antidouleurs (anti-inflammatoires non stéroïdiens), peuvent aussi causer douleurs gastriques, diarrhée ou constipation, en particulier au début du traitement.
  • L’anxiété et le stress sont des facteurs qui suffisent parfois à déclencher des troubles digestifs.

 

La dyspepsie fonctionnelle

 

Très souvent, malgré des examens médicaux poussés, le médecin ne trouve aucune cause permettant d’expliquer les troubles digestifs. Cela ne signifie pas que la douleur n’est pas réelle, mais simplement qu’elle n’est pas causée par une maladie ou une lésion organique visible.

Chez certaines personnes souffrant de dyspepsie fonctionnelle, l’estomac ne se distend pas comme il le faudrait après un repas, ce qui entraîne une sensation de trop-plein.

 

Quand consulter ?

 

Bien que les troublesdigestifs soient le plus souvent anodins, certains signes d’alerte doivent vous pousser à consulter un médecin rapidement. En voici quelques-uns :

  • Présence de sang dans les vomissements ou dans les selles ;
  • Présence de fièvre ;
  • Douleurs abdominales très fortes, en « coup de poignard » ;
  • Si la dyspepsie s’accompagne de difficultés à avaler ou de douleur lors de la déglutition ;
  • En cas de perte de poids ;
  • En cas de jaunisse ou de coloration jaunâtre des yeux ;
  • En cas de déshydratation (crampes, yeux creux, envies d’uriner peu fréquentes, sécheresse de la bouche, etc...) ;
  • Si les symptômes persistent ou sont trop gênants ;
  • Si les symptômes surviennent en rentrant de voyage ou après avoir pris un nouveau médicament.